La Défense n’est pas épargnée par la deuxième vague de la pandémie, en effet les cas de quarantaine explosent au sein de notre département, 200 à Safraanberg, 140 à Stockem, 30 à Tournai. Nos militaires se trouvant en exercice à Bergen (Allemagne) ne sont pas épargnés non plus, 55 d’entre eux ont déjà été rapatriés pour mise en quarantaine à la suite d'un test positif, 6 militaires testés positifs sont encore en quarantaine sur place en attente d’évacuation. Malgré les mesures de prévention décidées au niveau de l’état-major, « la maximalisation du télétravail », qui est capitale pour garder la pandémie sous contrôle, certains commandements locaux montrent, à différents échelons, une certaine retenue, frilosité voire réticence dans l’application de celle-ci.

La CGSP Défense déplore le manque de concertation avec les organisations syndicales au sein du Département, pour nous les nombreuses interprétations locales des directives nationales sont inadmissibles car elles mettent en danger la santé du personnel !

Nous attendons un signal fort de l’Etat-major de la Défense pour le bien-être du personnel et sa sécurité.

La Ministre de la Défense annonce 1500 militaires disponibles immédiatement, la santé du personnel est donc essentielle si la Défense veut continuer à agir sur le long terme au profit de la population durant cette deuxième vague.